Axes de réflexion

Préservation du patrimoine

Ce volet opte à préserver et promouvoir le patrimoine matériel et immatériel de la médina. Sur le côté matériel, les remparts, les maisons et les espaces publics doivent être entretenus et revalorisés. Sur le côté immatériel, il s’agit de mettre en valeur le mode de vie traditionnel, le savoir-faire artisanal et la production artistique artisanale.

Ré-urbanisation

Penser une médina qui soit un espace où toutes les tranches d’âges, les familles, des étudiants de toutes nationalités…. se partagent une vie paisible. Un cadre de vie qui offre les services administratifs nécessaires (municipalité, police), des services sanitaires (médecins, dispensaire, pharmacies), des services éducatifs (jardin d’enfants, école) ainsi que des commerces de proximité et les commodités de la vie quotidienne. Un lieu de vie, d’échange et de partage.

Cadre de vie

Contribuer à ce que la Médina puisse fournir aux citoyens les services nécessaires permettant de leur assurer un cadre de vie paisible et agréable : sécurité, assainissement, mobilier urbain adapté, des touches de verdure, un paysage visuel neutre (enterrement des câbles, dissimulation d’antennes paraboliques …).

Attraction touristique

L’histoire de la Médina de Sfax et le mode de vie particulier qu’elle a abrité est un patrimoine riche qui mérite d’être partagé à l’échelle internationale. La Médina, en tant que centre touristique culturel doit se doter d’une infrastructure adaptée : une signalétique d’orientation, des monuments entretenus, des guides audio, des bornes d’information, des mémoriaux …, et aussi des musées à thèmes (mode de vie, personnages marquants, art culinaire, produits du terroir, ..), des hôtels bien adaptés au cadre, des chambres d’hôtes, des hammams, des cafés traditionnels, des restaurants de spécialités locales et méditerranéennes, des galeries d’exposition …

Rayonnement culturel

Contribuer à mettre en place une activité culturelle riche et variée et établir des “ponts culturels” entre les rives de la méditerranée.
Initier un cadre (ensemble culturel) qui pourrait abriter des événements sur des thèmes variés (littérature, poésie, musique, peinture, gastronomie…). Des journées et des tables rondes regroupant écrivains, poètes et artistes pourront y être organisées. Il accueillera des expositions et des foires sur les traditions et les spécificités de la Médina.
Ce cadre pourrait contenir une bibliothèque, un centre d’étude et de recherche en histoire, une maison de l’écriture arabe, une école internationale de langue arabe, une maison de culture, un «café Culturel», une salle de spectacles …

Activités économiques

Certes, la médina doit accueillir des activités économiques. Ces activités doivent être adaptées aux propriétés historiques et culturelles de la Médina.

Ces activités doivent être non polluantes reflétant artisanats, commerces, pâtisserie et vêtements traditionnels …)